Vous êtes sur le blog Looweg...

Vous êtes sur le blog Looweg...

Courriel à Mr Alain Bocquet 25 janvier 2013

ASSOCIATION LOOWEG -                                                                    LE 25 janvier 2013
Journal officiel novembre 1998 & juillet 2006
Loowegasso@orange.fr
http://looweg.blog4ever.com
Réf /Chrono 03 2013

                       à  Monsieur Alain BOCQUET Député Maire
                             59 SAINT AMAND LES EAUX


Objet : projet de loi sur les ondes électro magnétiques
Et le principe de précaution à l'ordre du jour du 31 janvier 2013
Présenté par Laurence Labeille



        Monsieur le Député Maire,

Nous  vous avons alerté sur cette question et vous l'avez transmise au ministre du redressement productif le 17/07/2012 page 4404; la réponse a été faite le 16/10/2012 page 5767 du JO.

Cette réponse faisait référence à une étude en cours par le Comop instituée en octobre 2011, donc par le précédent gouvernement, quant à une éventuelle faisabilité économique de réduction de puissance des antennes.
Pourtant, 0,6 volt/mètre, c'est possible et cela fonctionne ailleurs en Europe, ainsi qu'en France des tests ont été effectués

La population et les associations sont préoccupées par ce sujet, et s'appuient sur des faits inquiétants, comme des tumeurs et cancers  chez les enfants. Les ondes électro magnétiques pulsées de la téléphonie mobile et de ses antennes relais, notamment, placées à proximité de leurs lieux de vie, étant suspectées d'en être la cause.
De nombreuses informations scientifiques et médicales sont venues confirmer  ces craintes (Bio Initiative 2007 et 2012, avec 1800 études, l'Afsset en 2009 avec 11 études positives quant aux risques, l'Oms en 2011, l'appel des vingt cancérologues dont David Servant Schreiber;  toutes réfutées  par les opérateurs qui tirent profit de l'exploitation du réseau national que l'état  leur offre  moyennant la vente de licences.

Peut-on  vraiment, dans ce cas parler de « service public », ce dont se vantent les opérateurs, censés obligés de couvrir le territoire?

Nous sommes donc en droit, à titre de citoyens et d'usagers potentiels, de demander à l'état de prendre ses responsabilités et de légiférer avant tout pour protéger la santé publique.

Un projet de loi a été présenté par Laurence Labeille (EELV). Il vient d'être littéralement vidé de sa substance après lecture en commission économique. La baisse d'intensité des émissions de ces antennes a disparu de même que l'encadrement administratif avec permis de construire et la reconnaissance de l'électro sensibilité.

C'est donc d'un texte tronqué dont vous aurez à débattre le 31 janvier 2013.

C'est pourquoi nous  posons la question suivante, en vous priant de la transmettre à l'Assemblée Nationale ce 31 janvier 2013 :

Que vaut le cerveau d'un enfant, son sang, ses reins, ses gènes?  Moins qu'un coup de  téléphone sans fil?
Moins que tous les renseignements fournis aux services de l'état et que celui-ci ne sait pas toujours utiliser?  (affaire récente d'un terroriste assassin multiple et dont « le portable était surveillé »).


Les intérêts économiques à court terme, c'est bien, mais la protection de la santé, c'est primordial, surtout la santé  des enfants, plus vulnérables; d'autre part en évitant une crise sanitaire probable, des économies de soins à moyen et long terme ne sont pas à négliger…

Afin de conforter la nécessité de baisser ces intensités d'ondes électro magnétiques pulsées, il serait souhaitable de se pencher réellement sur l'évolution statistique quantitative des tumeurs et cancers depuis l'apparition de la téléphonie mobile, en examinant la corrélation avec l'implantation des antennes à proximité du lieu de vie des personnes concernées.

Dans l'attente, et avec nos remerciements, veuillez agréer, Monsieur le Député Maire nos salutations respectueuses.



Pour l'association Looweg,  Françoise Bollengier, présidente.
 



25/01/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi